mercredi, août 10, 2011

Voyages en autocars en déclin ou en transformation?

Un article récent publié dans le Victoria Times Columnnist reconfirme la tendance actuelle vers une diminution du nombre de voyageurs qui choisissent de découvrir le Canada en circuit accompagné par autocar. On y fait mention notamment d'une diminution de 44% au cours des 10  dernières années observée chez BC Ferries du nombre de voyageurs sur leurs traversiers à destination de l'Île de Vancouver.

Même si ce genre de voyage est toujours lucratif  pour les tours opérateurs actifs dans ce secteur qui cible en majorité les voyageurs plus agés, on note dans l'article l'impact de facteurs comme la valeur du dollar canadien, les incertitudes croissantes quant à la stabilité de l'économie mondiale, et aussi la complexité accrue des documents requis pour les voyages trans-frontaliers. Brefs, il y a moins de voyageurs américains au Canada et selon le chercheur cité dans l'article, l'ère des voyages de longue durée en autocar serait révolue.

Suite à la parution de l'article, j'ai apprécié la réponse de ce voyagiste basé sur l'Île de Vancouver qui note plutôt l'évolution du voyage en autocar qui ciblerait dorénavant des aînés plus actifs, préférant des voyages en plus petits groupes dans des autocars plus petits. Ces voyages permettent des excursions plus actives (voile et observation de mammifères marins par exemple).  Ces voyages, évidemment, s'addressent à des consommateurs en quête de produits un peu plus pointus.

Cela dit, dans les marchés comme la Saskatchewan, avec un accès plus limité aux vols internationaux sur les destinations autres que les destinations soleil, le voyage en autocar traditionnel demeure rentable pour les entreprises qui cherchent elles aussi à améliorer leurs produits tout en ajoutant de nouvelles destinations.